Défi Kite 2017 : compte rendu et photos de deux jours exceptionnels

Le 5ème Défi Kite a eu lieu du 19 au 21 mai à Gruissan.  Plus de 250 kites prêts à prendre la poudre d’escampette direction Port-La Nouvelle. Devant eux, le bateau de Philippe Bru, juge arbitre mais aussi organisateur du Défi.

Les compétiteurs de toute la France et même de quatre continents se sont confrontés à eux-mêmes et la tramontane. Nicolas Parlier et Elsa Bories ont remporté le classement Overall perchés sur leurs foils, le premier se permettant même des pointes à plus de 38 nœuds dans son duel avec la star mondiale Axel Mazella (six titres de champion de France et deux titres de champion du monde junior).

Les 255 rideurs de 14 à 72 ans ont parcouru 140 km kilomètres en course au cours des 5 manches courues en deux jours. Sur ces 255 inscrits, l’écrasante majorité de la flotte est constituée d’amateurs et de presque autant de défis dans le défi. Terminer une manche pour certains, griller leur pote pour d’autres ou juste contempler de l’intérieur un spectacle épatant… Le Défi Kite n’est pas une course comme les autres, c’est avant tout le plaisir de partager du kite ensemble dans la bonne humeur avec des défis à tous les étages de la flotte et peu importe la planche utilisée.

Cette édition aura définitivement été exceptionnelle par les conditions fantastiques rencontrées et par les images absolument démentes de ces centaines de kites à Gruissan.

Retour sur les 5 manches de ce weekend de folie sur la plage des Chalets!

 

Manche 1

Un peu avant 15h ils étaient 245 sur la ligne de départ sur 253 inscrits. La Divine Tram avait décidée d’être sympa en soufflant autour de 25 nœuds, dans la tranche idéale pour que toute la flotte de pros et d’amateurs s’éclate. Sur le parcours de 20 km d’un seul aller et retour entre Gruissan et Port la Nouvelle, le plan d’eau était parfait pour glisser au ras du bord et sous le soleil.  Dans ces conditions, toute la panoplie des kites a été sortie avec des 10m en twintip jusqu’aux 4 ou 5m pour certains foils.

Seul Nicolas Parlier, double vainqueur de l’épreuve, a osé le caisson en 6m tandis qu’Axel Mazella ou Titouan Galea optaient pour leur F-One Furtive à boudin en 6.4.

Dès le départ, Nicolas Parlier est parti juste devant Axel Mazella, et les deux compères se sont tirés la bourre tout le premier bord. Au retour, alors qu’Axel prenait une option pour mieux passer la sortie de l’Ayrolles et éviter les algues, Nicolas Parlier a chuté et a arraché un footstrap. Le tenant du titre Axel Mazella s’envolait alors vers la victoire. Théo De Ramecourt complétait ensuite le podium devant Titouan Galea et Alexis Mounard ces premiers coureurs bouclant le parcours en moins de 20 minutes.

Chez les femmes, C’est Elsa Bories qui a passé la ligne d’arrivée la première en 23ème position scratch devant Ariane Imbert (39ème) et Fleur Chalot (49ème). Derrière, les arrivées se sont enchainées pendant une heure et le sourire était lisible sur toutes les lèvres dans ces conditions idéales. De l’avis général, les cuisses ont tout de même bien été sollicitées, et un peu de repos était nécessaire avant de repartir sur la seconde manche.

 

 

Manche 2

C’est donc peu avant 17 heures que la procédure était lancée en vue de la seconde manche, plus longue, mais avec une tram légèrement plus faible. Deux allers-retours entre Gruissan et Port La Nouvelle, cela qui n’avait été fait qu’une seule fois sur les quatre premières éditions de l’épreuve. Avec une tram moins en forme que sur la manche précédente, de nombreux rideurs ont choisi une aile plus grande.

A l’avant de la flotte, Axel Mazella et Nicolas Parlier se sont livrés une bagarre incroyable et très intense. Ils sont parfois tombés et c’est seulement à deux kilomètres de l’arrivée que Nicolas Parlier a pris un peu d’avance suite à un crash d’Axel. Tous deux en huit mètres, le premier en caisson, le second en boudin, ils sont allés vraiment très vite, 40s à 37,5 nœuds de moyenne au GPS durant la manche ! Derrière, Titouan Galea et Théo De Ramecourt se sont également livrés une belle bataille tournant à l’avantage de Théo.

Le trou était ensuite relativement conséquent : au moment où le top 5 franchissait la ligne d’arrivée, certains rideurs en twintip n’avaient pas encore bouclé le premier tour du parcours. Chez les filles, le classement est resté le même dans cette manche mais avec Elsa Bories cette fois 20ème scratch, Ariane Imbert 34ème et Fleur Chalot 46ème.

 

 

Manche 3

Avec une belle tram d’une vingtaine de nœuds pour cette deuxième journée, la troisième manche du Défi Kite de Gruissan 2017 a pu être lancée sans attendre. Dans des conditions parfaites avec des angles et un plan d’eau super propres, cela s’annonçait vraiment bien. Malheureusement, le calédonien Titouan Galea (4ème au général) s’est ensuite emmêlé les lignes avec Anthony Picard forçant les deux rideurs à l’abandon.

Axel Mazella et Nico Parlier étaient déjà loin, reprenant leur coude à coude de la veille là où ils l’avaient laissé avec une victoire de Nicolas à l’arrivée. Théo De Ramecourt complète le podium, devant Victor Bachichet, magnifique 4ème sur cette première manche du jour.

Chez les filles, c’est Elsa Bories qui enchaîne sa troisième victoire en trois manches devant Ariane Imbert. A l’arrivée sur la plage, les sourires de l’ensemble des participants témoignaient d’une éclate totale sur cette manche de 20 km absolument parfaite dans des conditions glissantes et faciles.

 

 

Manche 4

Fort du succès de cette magnifique première manche du jour, le directeur de course n’a pas hésité avant de relancer la flotte sur un parcours marathon de 40 km  en début d’après-midi alors que la fameuse Tram soufflait aux alentours de 30 nœuds.

Nous avons une nouvelle fois assisté à une énorme bagarre devant entre Parlier et Mazella. Parlier passait devant au premier tour, mais la bagarre s’est poursuivie à couteaux tirés jusqu’à la ligne d’arrivée et le finish incroyable s’est joué à 3m d’écart à l’avantage d’Axel! Un scénario idéal en vue de la 3ème manche du jour, puisque les deux premiers se retrouvaient alors à égalité parfaite au classement général provisoire.

Si Nicolas Parlier et Axel Mazella se livrent la course la plus visible devant, les duels existent à tous les étages. Le Défi s’exprime à tous les niveaux du classement. Les femmes ne sont pas exemptes de cette bagarre et Elsa Bories mérite un énorme coup de chapeau. La leader du classement féminin rentre dans le top 20 à l’issu de cette manche! Sauf qu’après 60 km de course, la journée n’était pas encore finie !

 

 

Manche 5
Avec une ligne d’arrivée de la manche 4 claire avant 16 heures, il n’était pas question pour Philippe Bru d’en rester là. Le Défi, c’est le Défi, il y a un standing à tenir et à Gruissan on ne gaspille pas la Tramontane. Non content d’avoir déjà lancé les coureurs sur 60 km de course, le terrible directeur de course Philippe Bru a lancé une dernière manche de 20km, histoire de se finir en beauté. Avec une météo incertaine pour le dernier jour de course, Axel Mazella et Nicolas Parlier avaient conscience que cette manche n°5 pouvait être décisive. Ils sont à nouveau partis le couteau entre les dents pour un duel au sommet.

Pour le gros de la flotte constitué d’amateurs moins entraînés, le combat s’est transformé en challenge pour surpasser les jambes endolories par les 120 kilomètres alignés depuis la veille et en duel contre la Tram’. Celle-ci a d’ailleurs choisi de jouer des tours aux kiteurs en tournant un peu vers le Nord durant la manche pour les obliger à caper serré sur le dernier bord. Nombreux sont ceux qui ont tiré au moins un contre bord pour couper la ligne d’arrivée, rajoutant encore de la difficulté au parcours en plus de la fatigue. Plus à l’aise au près, les foils n’ont pour leur part que peu subi cette bascule.

Au terme d’une lutte de tous les instants, à plus de 30 nœuds de moyenne, Axel et Nicolas étaient au coude à coude jusqu’à l’arrivée. Au final, le double vainqueur de l’épreuve Nicolas Parlier a devancé de quelques mètres le tenant du titre Axel Mazella. Ce soir Nicolas Parlier est donc toujours le leader de l’épreuve. En troisième position Titouan Galea a devancé Théo De Ramecourt, mais ce dernier reste pour un petit point les deux pieds sur la troisième marche du podium du général ce soir. Chez les femmes, Elsa Bories a continué son sans faute devant Ariane Imbert et Fleur Chalot.

 

La dernière journée du Défi Kite 2017 s’est montrée bien différente : la tram ne s’est pas réveillée et aucune course officielle n’a pu être lancée. Néanmoins, avec cinq manches lancées et 140 kilomètres de course parcouru les 255 rideurs inscrits ont de quoi être aux anges. Ils ont tout simplement participé à la plus grosse épreuve de l’année en kitesurf et quelle épreuve !!!

 

 

Le bilan

Des journées au suspense haletant pour ceux en tête de course et un challenge extrême pour tous les coureurs. Les conditions ont été parfaites pour que tout le monde s’amuse et partage des grands moments de kite.

Avec plus de 250 kites, les images resteront gravées dans tous les esprits. Les rideurs en ont plein les jambes, plein les yeux, mais la soirée n’a pas été de trop pour revivre ces moments et se raconter encore et encore ces manches et ces grands moments de kite partagés entre passionnés.

 

Au terme d’un duel au sommet avec Axel Mazella, Nicolas Parlier a été sacré grand vainqueur chez les hommes tandis qu’Elsa Bories a dominé le classement féminin. Avec les meilleurs spécialistes mondiaux au départ, la compétition pure et dure a fait rage à l’avant de la course. Les deux anciens vainqueurs Axel Mazella et Nicolas Parlier se sont livrés un mano à mano d’anthologie à plus de 30 nœuds de moyenne sur les 140 km de course, jibes et chutes comprises. C’est dire s’ils allaient vite en ligne droite, tout en sachant qu’ils ne se sont jamais quittés à plus de 10m l’un de l’autre!

Derrière, Théo De Ramecourt, Titouan Galea, Alexis Mounard n’ont pas non plus démérité et ont avalé les kilomètres full speed. Sixième, Victor Bachichet est monté en puissance manche après manche pour remporter le classement Jeunes devant Benoit Gomez et Anthony Picard alors qu’Elsa Bories, la première féminine, mérite aussi un énorme coup de chapeau. Perchée sur son foil, elle termine à la 23ème place scratch laissant donc plus de 230 hommes derrière elle !! Ariane Imbert et Fleur Chalot ont aussi assuré pour compléter le podium féminin. Pour rester sur le classement, Sylvain Hoceini 25ème au scratch est le premier en planche directionnelle chez les hommes. Maya Hernandez l’emporte pour sa part sur le même support chez les femmes alors que c’est Lola Ulrich qui a fait première fille en Twintip.

Le record de kilomètres parcourus a été battu et surtout les images des 255 kites devant Gruissan sont absolument sensationnelles !  On espère voir toujours plus de riders pour le Défi Kite 2018…du 4 au 6 mai. Save the dates !

 

 

Fiche Technique

Nom : DEFI KITE
Qualité : épreuve internationale de masse en Kite Surf  – le plus grand rassemblement français de kitesurfers en compétition
Né en : 2013
Périodicité : annuelle
Date : 19 au 21 mai 2017
Lieu : Gruissan – Aude – Occitanie
La course : longue distance – ouverte aux pros et amateurs. Distance par course : entre 20 et 40 km.
Le sport : Kite Surf– Glisse moderne
Le spectacle : 200 participants se retrouvent au même endroit, au même moment, pour s’élancer sur une même ligne de départ.
L’événement : rassemblement international, prestigieux et populaire.

 

Classement final

Overall Hommes 
1.  Nicolas Parlier
2.  Axel Mazella
3. Théo De Ramecourt
4. Titouan Galea
5. Alexis Mounard
6. Bachichet Victor
7. Benoit Billet
8. Benoit Gomez
9. Anthony Picard
10. Jean Guillaume Rivaud
11. Cyril Michel
12. Hugo Chaboud
13. Nicolas Caillou
14. Dorian Rosette
15. Gaspard Dabbadie

Overall Femmes 
1.     Elsa Bories (23 ème scratch)
2.     Ariane Imbert (34)
3.     Fleur Chalot (49)

 

Overall Jeune Femmes
1.     Poéma Newland (67è scratch)
2.     Lola Ulrich (134è)

 

Overall Jeunes Hommes
1.     Victor Bachichet (6è)
2.     Benoit Gomez (8)
3.     Anthony Picard (9)

 

Overall Master Femmes
1.     Fleur Chalot (49)
2.     Karine Poivret (140)
3.     Sandrine Brunet (157)

 

Overall Master Hommes
1.     Benoit Billet (7)
2.     Nicolas Caillou (13)
3.     Nicolas Wojnacki (17)

 

1ère femme directionnelle :  Maya Hernandez (79)

1er Homme directionnelle : Sylvain Hoceini (25)

1ère femme Twintip :  Lola Ulrich (134)

1er homme Twintip : Christophe Coquard (50)